About

Margo Corto chante les lignes de faille, de fuite, les blessures universelles, l’amour bien sûr, la complexité et l’ambivalence des liens filiaux, des liens à soi, à l’autre.

A travers ce premier EP, elle cultive sa mélancolie joyeuse, son goût des voyages rééls ou dessinés, peint et dépeint ses paysages intérieurs, rend hommage à ses passions et ses premiers amours musicaux : la musique pop rock, folk, blues & soul… la puissance essentielle du noir et blanc, l’art moderne et le dessin contemporain.
Plus jeune, fan de Nina Simone, Radiohead et Jeff Buckley, elle se dit inspirée par la poétique de Sophie Hunger et Agnès Obel, l’invitation au voyage de Lhasa, la sensibilité écorchée de Soko, le lyrisme de Benjamin Clementine, la vibe tranquille de Morcheeba…

Après avoir accompagné le développement de projets pour les autres dans la création digitale, Margo Corto ouvre une « fenêtre sur soi » et développe son propre projet artistique, le premier qu’elle partage au grand jour. Un projet qu’elle conçoit «transversal» – musical, visuel, audiovisuel-, qui ancre un univers singulier, poétique, sensible et dépouillé, des chansons intimistes aux sonorités folk pop, accompagnées d’illustrations oniriques, et d’un premier clip aux allures cinématographiques.

Une première prise de parole musicale sur fond de douce mélancolie, des ballades qui transportent et naviguent entre vulnérabilité et affirmation. Un premier geste d’ouverture nécessaire, tout autant qu’un acte de résistance au monde qui l’entoure.

Un regard derrière dont elle peut se libérer pour entrevoir la suite, au gré de ses évolutions intérieures, de ses derniers voyages et humeurs sonores, et des remous de ces temps incertains.